Shish taouk, patates à l’ail, sauce à l’ail et salade fattouche

 

PSX_20170723_191105Il y a quelques années, je me suis trouvé un boulot d’aide général de cuisine dans la cafétéria d’un Cégep. Mes tâches étaient sommes toutes plutôt banales, plaquer mes muffins et des viennoiseries congelées, faire des parfaits au yogourt, des salades de fruits, du jell-o, du pouding en poudre, couper des crudités. Mais de voir le fonctionnement d’une cuisine a vraiment allumé une petite flamme en moi, qui cuisinait déjà pas mal chez-moi. La fin d’année arrivée, on m’a transféré dans une cafétéria en entreprise pour ce qui devait être un remplacement de vacances de deux semaines. J’y suis finalement resté deux ans.

Bien qu’au début j’ai dû me faire la main et prendre de la vitesse, plus le temps passait, plus je me sentais dans mon élément. Épaulé par un chef d’expérience qui me guidait et me laissait toute la place car lui n’avait plus rien à prouver à personne, 95% de ce qui sortait de la cuisine passait par moi, et j’avais quasi carte blanche pour mes menus.

Ma clientèle était composée à 30% de personnes d’origine arabe, j’ai donc décidé de leur proposer un repas qui leur rappellerait leurs origines. Je souhaitais rendre la chose le plus authentique possible. Après avoir fait quelques recherches sur internet et n’ayant rien trouvé qui me satisfaisait, j’ai décidé d’y aller d’instinct et de tenter de reproduire les saveurs que j’avais goûtées au resto à la maison avant d’amener ma recette au boulot. Le résultat final était à la hauteur des attentes, un cliente m’a même dit que mon shish taouk était meilleur que celui de sa mère! C’est bon pour l’égo ça, surtout pour moi qui avait le syndrome de l’imposteur dans la cuisine!

Ceci dit, si vous décidez de faire ce repas, assurez-vous de ne pas avoir de rendez-vous galant, d’entrevue d’emploi ou quelqu’activité sociale que ce soit car il y a énormément d’ail dans tout ça!!!

Tout d’abord, l’ail. J’ai utilisé un bulbe complet. J’ai épluché chaque gousse et je les ai passées au hachoir. On peut aussi l’émincer au couteau. Ensuite, on divise en trois portions égales.

Étape Poulet:

-2 tasses de yogourt grec
-1 portion d’ail
-2 grosses poitrines de poulet
-du thym séché au goût

Pour deux adultes et deux petites puces, j’ai utilisé 2 grosses poitrines désossées et couper en lanières de plus ou moins un centimètre d’épaisseur. Je les ai placées dans un grand bol, j’ai ajouté une des trois portions d’ail, du thym séché en bonne quantité et le yogourt grec et j’ai bien mélanger. On laisse mariner le tout au frigo au minimum 4 heures, idéalement 24 heures.

 

Étape Salade Fattouche

-2 grosse tomates rouges
-4 comcombres perses
-1 poivron rouge
-1 poivron jaune
-2 oignons verte
-1 bon bouquet de menthe
-2 cuillères à soupe de sumac*
-1/4 de tasse d’huile d’olive
-1 citron (le jus uniquement)
-sel et poivre, au goût

Il faut tout simplement couper tomates, concombres et poivrons en morceaux grossiers, ciseler les oignons verts et la menthe et ajouter tous les autres ingrédients et bien mélanger. Laisser reposer au frigo quelques heures afin de bien marier les saveurs.

 

Étape Sauce à l’ail

La sauce à l’ail n’est ni plus ni moins qu’une mayonnaise à laquelle on ajoute de l’ail. On peut utiliser la mayo du commerce mais je préfère monter ma propre mayonnaise. On a besoin de:

-1 oeuf, le jaune seulement
-1 citron, le jus seulement
-1 tasse d’huile de canola
-1 portion d’ail

Dans un bol, à l’aide du fouet de ma mixette électrique, j’ai émulsionner le jaune d’oeuf, le jus du citron et quelques gouttes d’huile. Quand ce fût bien émulsionné, j’ai continuer de fouetter tout en ajoutant très lentement l’huile en un mince filet, jusqu’à ce que j’obtienne la texture de la mayonnaise. J’ai ajouté la portion d’ail et j’ai mélangé encore un peu. J’ai réservé au frigo.

 

Étape Patates à l’ail

-1 bonne patate par personne
-1 cuillère à soupe d’huile par patate
-1 portion d’ail

On coupe les patates en cubes pas trop gros, on les mélange avec l’huile et l’ail. On les place sur une plaque de cuisson munie d’une feuille de papier parchemin et on met au four à 400°F pour 15-20 minutes, jusqu’à ce qu’elles soient bien dorées, en prenant bien soin de les tourner à mi-cuisson.

Lorsque les patates sont cuites, on baisse la température du four à 200°F pour le mettre en mode réchaud. On place aussi dans le four un grand plat vide.

Dans un poèlon anti-adhésif, on place le poulet, quelques morceaux à la fois pour ne pas qu’ils se chevauchent, on les tourne quelques fois pendant la cuisson, jusqu’à ce qu’ils atteignent un minimum de 77°C au thermomètre à cuisson. On place les morceaux cuits dans le plat au four et on recommence jusqu’à ce que tout le poulet soit cuit.

Au service, on met la sauce à l’ail dans un ramequin qu’on place dans l’assiette et on ajoute la salade, les patates et la viande. Avec la quantité d’ail qu’il y a dans ce repas, absence de vampires garantie!

*Le sumac provient de la plante du vinaigrier et donne un goût acidulé aux aliments. On le trouve rarement dans les supermarchés. Par contre on le trouve chez Adonis mais aujourd’hui j’ai utilisé celui de chez Épices de Cru

PSX_20170723_191225.jpg

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s